Basket-ball. NM3. Trois-Rivières - Brest Basket 29 : 62-47

 

Sortie manquée pour Brest

 

Les Brestois ont effectué une sortie de route et ont manqué leur dernier rendez-vous de la saison, la faute à une adresse en berne et une profondeur de banc déficiente. Déjà en retard au premier quart-temps (17-6), les visiteurs faisaient enrager leur coach, Philippe Le Goff. « On oublie de démarrer le match ! », constatait l'entraîneur finistérien, dont le coup de gueule portait ses fruits ensuite puisque le Brest Basket 29 revenait dans la partie en remportant le quart-temps suivant (34-27 au repos). 

« On n'a jamais décollé »

Le match perdait sérieusement de son intensité au retour des vestiaires, ce qui ne profitait pas aux coéquipiers de Tony Gwane-Engoué, malgré un excellent Mathieu Le Rolland dans la peinture. « On a eu un bon passage avant la mi-temps, mais, au final, on n'a jamais décollé. Je ne sais pas si on est vraiment entré dedans finalement », regrettait Philippe Le Goff, dont les troupes baissaient logiquement pavillon au terme d'une rencontre qui ne restera pas dans les annales du basket. « Trop de maladresses, trop de tirs ratés et de choses simples manquées... Les vacances vont faire du bien à tout le monde », concluait le coach, sans doute désireux de passer à autre chose.
La fiche technique

Quarts-temps :
17-6, 17-21, 9-8, 19-12.
Arbitres : MM. Thierry et Allio.
BREST BASKET 29 : Mitic (3), Caro (10), Roche (10), Arabadzhynski (2), Carré (3), Le Rolland (6), Gwane-Engoué (4), Herbin (9).
© Le Télégramme

 

 

 

 


 

 

 

 

 

#4

Perica

MITIC (SER)

1,83 m

Poste 1, 2

 

 

 

 

 

#5

Anthony

CARO

1,85m

Poste 2, 3


 

 

 

 

 

#6

Clément

NAJA

1,80m

Poste 1, 2

 

 

 

 

 

#7

Samuel

ROCHE

1,89m

Poste 2, 3


 

 

 

 

 

#8

Baptiste

LE TARNEC

2,03m

Poste 5

 

 

 

 

 

#9

Alexandre

COATANEA

1,93m

Poste 2, 3


 

 

 

 

#10

Nicolas

CARRE

1,78m

Poste 1, 2

 

 

 

 

#11

Yuliy

ARABADZHIYSKI (BUL)

2,01m

Poste 4, 5


 

 

 

 

#12

Mathieu

LE ROLLAND

1,94m

Poste 4, 5

 

 

 

 

#13

Tony

GWANE ENGOUE

1,88m

Poste 4


 

 

 

 

 

 

#14

Lucas

HERBIN

1,95m

Poste 3

 

 

 

 

 

 

#15

Guillaume

REMONDIERE

2,05m

Poste 5


 

 

 

 

 

 

Philippe 

LE GOFF

COACH

 

 

 

 

 

Samuel 

NONNOTTE

Préparateur Physique


 

 

 

 

 

 

 

Ronan

ARZEL

Kiné



 

NM3. BB29 - Bressuire : 75-63

 

Carré offre le grand chelem au BB29 

Grâce notamment à un Nicolas Carré des grands soirs, les Brestois restent toujours invaincus à domicile.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/basket/nm3-bb29-bressuire-75-63-carre-offre-le-grand-chelem-au-bb29-25-03-2018-11899983.php#WrjzcBszWD7oZ3fm.99

 

Grâce notamment à un Nicolas Carré des grands soirs, les Brestois restent toujours invaincus à domicile. 

 

En s'appuyant sur un Nicolas Carré de gala (28 points) et une salle bondée, les Brestois sont parvenus à demeurer invaincus à domicile pour la onzième fois de la saison en onze confrontations. Un bilan tout simplement énorme ! Et nul doute que les amateurs de performance qu'étaient les Finistériens Marcel Granier et Xavier Palin, disparus cette semaine, auraient apprécié l'exploit, qui n'est pas mince, des hommes de Philippe Le Goff. « Ce n'est pas la plus belle car on n'a pas su tuer le match, mais on va quand même fêter ça », confiait le coach brestois après cette ultime victoire à la maison. Pourtant, Bressuire a contesté durant quarante minutes l'hégémonie locale. D'abord en retardant le démarrage du BB29 qui avait la bonne idée d'enquiller un 11-0 du meilleur effet pour virer en tête du premier quart-temps : 18-15. Ensuite en corrigeant son maladroit passage en défense de zone pour revenir sur les talons des locaux quand ceux-ci commençaient, quelque peu, à se prendre les pieds dans le tapis (30-29, 16'). Là encore, un opportun 8-0 redonnait de l'air avant la pause : 38-31 au repos. 

Bressuire s'accroche


On croyait d'ailleurs l'affaire pliée quand les coéquipiers de Tony Gwane-Engoué alignaient encore un 9-0 au retour des vestiaires. Mais, c'était sans compter sur cette accrocheuse équipe de Bressuire dont les artilleurs Guillot et Belmudes profitaient des largesses extérieures locales pour recoller au score (50-45, 29'). De quoi mettre Nicolas Carré suffisamment en rogne pour réaliser une fin de match en boulet de canon. Propulseur, catalyseur et marqueur patenté, le fils du glorieux Bernard signait neuf points d'affilée à l'entame du dernier quart-temps qui crucifiaient définitivement les visiteurs. La salle Javouhey pouvait fêter ses héros et leur performance du jour !
La fiche technique

Quart-temps :
18-15, 20-16, 17-16, 20-16.

BREST : Mitic 18, Le Tarnec 4, Carré 28, Arabadzhynski 17, Gwane-Engoué 2, Herbin 4, Remondière 2.


BRESSUIRE : Belmudes 8, Court 7, Deschamps 17, Todjeaffo 4, Guillot 20, Grienenberger 2, Hay 2.
© Le Télégramme

 

 

 


 

Basket-ball. NM3. Brest Basket 29 - Bressuire

 

Le grand chelem à domicile ?

 

 

 

Selon toute vraisemblance, le Brest Basket 29 devrait réaliser, samedi, vers 22 h, une performance pas si anodine que ça en championnat. En effet, s'ils disposent de Bressuire, qu'ils avaient battu au match aller de quatre points, les hommes de Philippe Le Goff seront demeurés invaincus à domicile cette saison. L'occasion d'un regard dans le rétroviseur de ces victoires.

La plus belle
« Contre Saint-Laurent-de-la-Plaine (78-60), le leader, où on sort un gros match de basket qui se ponctue par un écart significatif, qui a de quoi générer des regrets au classement. »

La plus difficile
« Contre Paulx-Choltière (74-64) où, pour la seule fois chez nous, j'ai cru qu'on allait perdre. »

La plus tactique
« Face au Cep Lorient (74-67) de Christophe Gicquel, qui est un sacré coach, contre qui il a fallu se surpasser pour remporter ce qui était le premier match à domicile et le seul derby breton de l'année. »

La pire
« Contre Carquefou (113-46), qui a perdu de nombreux joueurs en cours de championnat mais qui a eu le mérite de se déplacer. Pour l'éthique sportive, il fallait jouer et jouer à fond, malgré la piètre prestation de l'adversaire. »

La plus imméritée
« Contre l'ABC Trois-Rivières (73-71), qui venait de changer de coach et qui nous tient tout le match, avant qu'on l'emporte sur une claquette de Yuly Arabadhzyski à la dernière seconde. »

La plus aboutie
« Contre Rezé (83-74), où on a produit un énorme match défensif avec beaucoup de solidarité et d'impact physique, tandis qu'en attaque, on a cherché à toujours favoriser le coéquipier le mieux placé, en alternant intelligemment le jeu de transition et notre fluidité offensive. »
R. G.
© Le Télégramme


 

Basketball. NM3. Angers B - Brest Basket 29 : 73-72

 

Brest vient mourir à un point...

 

 

 

Comme ils s'en voulaient, les Brestois, de leur première mi-temps totalement manquée qui, sans conteste, leur a coûté le match. En effet, face à une équipe réserviste angevine qui voulait arracher son maintien, le BB29 subissait un premier quart-temps à sens unique des locaux qui ne gâchaient rien. Tout l'inverse des visiteurs qui multipliaient les pertes de balles et les lancers francs ratés pour encaisser 24 points en dix minutes et 38 à la pause : 38-23.

 

Si près de la victoire

 


Naturellement, le coach bébéiste, Philippe Le Goff, haussait le ton au repos pour demander à ses « cadres » en particulier, de justifier leur rang. Et là, on retrouvait, au retour des vestiaires, le vrai visage des cinquièmes du classement avec une défense de fer et un jeu de transition efficient. En signant un 14-0 du meilleur effet, les coéquipiers de Tony Gwane-Engoué revenaient complètement dans le match. Ils allaient le demeurer jusqu'aux derniers instants où, à douze secondes du gong, ils avaient la balle de match : « on avait le temps de jouer tranquillement ce dernier ballon. Mais, à l'image du match, on se précipite pour prendre à tir à trois points qui ne rentre pas... », racontait le coach brestois avec un brin d'amertume après la partie.
La fiche technique

Angers - Brest : 73-72 (mi-temps 38-23).
Arbitres : MM. Frandin et Migeon.
ANGERS : Baudoin 6, Mahé 12, Guerrier 7, Péricard 9, Oyé M'Ba 7, Labouze 11, Catanéo 5, Géro 2, Le Boutouiller 14
BREST : Mitic 10, Naja, Roche 17, Arabadzhyinski 21, Carré 5, Gwane-Engoué 10, Herbin 6, Remondière 2.
© Le Télégramme

 

 

 


 

NM3. Brest Basket 29 - Carquefou : 113-46

Brest n'a pas fait de quartier. 

 

Baptiste Le Tarnec et les Brestois n'ont pas fait dans la demi-mesure dans leur salle. Soixante-sept points. Face à l'une des deux lanternes rouges de la poule, le Brest Basket 29 n'a pas arrêté d'appuyer sur l'accélérateur pour s'imposer très largement et s'offrir une onzième victoire cette saison. Ce sont pourtant les Verts de Carquefou qui ouvraient le score grâce à un tir primé de Guichard. Ce fut l'un des deux paniers des visiteurs dans le premier quart-temps, qui annonçait déjà un match à sens unique. Un 19-0 jusqu'au deuxième panier carquefollien plaçait les Brestois avec 17 points d'avance après dix minutes de jeu (22-5).

 

Une prestation sérieuse

 


Les Finistériens partageaient la balle orange, trouvaient les tirs ouverts et jouaient en attaque rapide face à des adversaires fatigués (rotation de huit joueurs). Camara et Ferissy ont d'ailleurs joué l'intégralité du match. Philippe Le Goff, l'entraîneur brestois, en profitait pour équilibrer les temps de jeu entre les titulaires et les remplaçants, ce qui permettait notamment à Naja de se mettre en valeur à trois points. 17, 36, 43... et au final 67 points. L'écart n'a cessé de grandir, car les Brestois sont restés sérieux..
La fiche technique

Quarts-temps :
22-5 ; 31-12 ; 24-18 ; 36-11.
BREST BASKET 29 : Mitic (17), Naja (12), Coatanéa (20), Roche (12), Le Tarnec (7), Carré (9), Arabadzhiyski (15), Gwane Engoué, Herbin (12), Remondière (9).
CARQUEFOU : Ferissy (12), Cabillic (4), Guichard (7), Camara (23), Retière, Quentin, Maréchal, Saulmer.

 


 

Basket-ball. NM3 : Brest Basket 29 - Carquefou

 

Le Goff : « Gagner encore 4 matchs »

 

 

Philippe Le Goff, entraîneur du BB29 : « On est à 9 sur 9 à la maison. C'est très satisfaisant ce que l'on fait chez nous ».

 

Recueilli par Pierre-Yves Henry Repêché l'été dernier en N3, le Brest Basket 29 a dû parer au plus pressé pour construire son effectif. Et à cinq matchs de la fin de saison, le bilan est plutôt positif. Entretien avec son entraîneur, Philippe Le Goff.

 

La victoire est assurée contre Carquefou (11e) non ?
C'est une équipe qui a perdu beaucoup de joueurs au fil de la saison et c'est courageux ce qu'ils font. Chaque week-end, c'est très compliqué pour eux mais je ne vais pas dire que la victoire est déjà assurée, je n'aime pas trop ça.

L'objectif est quand même de rester invaincu à domicile...
Forcément. On est à 9 sur 9 à la maison. C'est très satisfaisant ce que l'on fait chez nous. Après le match contre Saint-Laurent-de-la-Plaine, qui est toujours premier et que nous avons battu, leur entraîneur est venu me voir pour me dire que ce n'était pas étonnant qu'on ait du mal à l'extérieur vu les contraintes de déplacement. On ne va pas se cacher derrière ça mais bon... Il n'y a pas que ça mais je crois qu'on aime bien être soutenus (rire).

Ce n'est pas frustrant d'avoir battu tous les gros à domicile et au final n'être que sixième ?

 

(Rire). Oui, un petit peu. À l'extérieur, on a été un peu naïfs sur certains matchs. On a manqué de gnaque parfois aussi mais il faut savoir que des joueurs n'ont repris qu'en décembre... C'est frustrant, oui et non, mais je pense que si on termine à 15 victoires, on sera à notre place. J'ai envie de mettre en avant cette équipe car le travail est bien fait pour le moment.

Qu'attendez-vous de la fin de saison ?
Ce serait bien de gagner quatre des cinq derniers matchs. « Nico » Carré, lui, disait après la défaite à Choltière (76-66) le week-end dernier, qu'il fallait qu'on remporte les cinq prochaines rencontres. On est capable de bien faire les choses.

Le but est de pérenniser le travail réalisé cette année ?
Oui, ce serait bien. Après, je n'ai pas d'assistant. Ce n'est pas qu'un choix au départ, j'ai des copains quand même (rire). Samuel Nonotte fait un entraînement par semaine sur l'aspect physique qui se révèle très important car on a évité des pépins grâce à ça. Gonfler le staff ? Ce serait bien, oui, d'avoir un peu de monde en plus.

 


Samedi (20 h)

 


© Le Télégramme


 

Paulx - Brest : 76-66. Brest perd dans le dernier quart-temps

 

Les Brestois ont chuté, samedi soir, en Loire-Atlantique, dans le dernier quart-temps, malgré une certaine maîtrise technique (76-66). Après une bonne entame de match (0-7) au bout de trois minutes de jeu, les Brestois continuaient sur leur lancée avec un Gwane Engoué dans la raquette. Petit à petit, les locaux revenaient au score (21-21, 10'). Alors que l'on jouait depuis une bonne minute dans le deuxième quart-temps (23-25, 12'), la table de marque arrête le match. Motif : un bug informatique avec la remise à jour du logiciel. On trouvait un autre ordinateur et, vingt-cinq minutes plus tard, la partie reprenait. Choltièrins et Brestois, se répondaient du tac-au-tac (55-53, 30'). Ce n'est que dans le dernier quart-temps que Caro et ses partenaires baissaient pied et laissaint filer le match. Dans l'ensemble, ce fut une opposition équilibrée. Les deux équipes se retrouvent donc à égalité au goal-avérage.

 


La fiche technique
Choltière-Paulx-Mer-Morte - Brest Basket 29 : 76-66 (21-21, 20-18, 14-14, 21-13).
CHOLTIÈRE : Geay 13, Massé 10, Lebigot 4, Travers M. 14, Travers T. 8, Garriou 10, Boutry 15, Duffort 2.
BREST : Mitic, Caro 12, Roche 12, Le Baron 2, Carré 7, Gwane Engoué 14, Herbin 10, Remondière 9.
© Le Télégramme

 

 

 


 

NM3. Brest Basket 29 - Saint-Laurent : 78-60 Brest écrase le leader ! 

Tony Gwane Engoué et les Brestois ont fait sensation dans leur salle en s'imposant face au leader de la poule.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/basket/nm3-brest-basket-29-saint-laurent-78-60-brest-ecrase-le-leader-18-02-2018-11856872.php#5HKUSp1ZVwrzOcCO.99

 

Tony Gwane Engoué et les Brestois ont fait sensation dans leur salle en s'imposant face au leader de la poule.

 

 

Le BB29 a montré son plus beau visage pour nettement dominer le leader de la poule, Saint-Laurent de la Plaine. Un succès construit dans le troisième quart-temps où, après avoir perdu une avance de quinze points (40-41, 23'), les Brestois répondent par un 24-6, ponctué par un tir primé de Mitic au buzzer (64-47, 30') pour faire passer Javouhey dans la folie. Bien qu'il n'ait inscrit aucun point, Lucas Herbin a amené de l'énergie défensive au moment où son équipe en avait le plus besoin et a montré qu'il était possible d'influer sur un match sans scorer. C'est lui qui a fait sortir Cherry de son match avec une faute technique à 42-41.

 

Un BB29 complet

 


Une victoire collective qui avait commencé à se dessiner dès le début du match où on sentait les Brestois bien entrés dans la rencontre (24-16, 10'). Présents au rebond, adroits et actifs en défense, ils ont posé beaucoup de problème à un leader qui n'a jamais abdiqué. En revanche, il a été largement dominé dans tous les compartiments du jeu avec un avantage qui montera jusqu'à 21 points. Un vrai match référence pour le BB29.
La fiche technique

Quarts-temps :
24-16 ; 14-14 ; 26-17 ; 14-13
BB29 : Mitic 18, Caro 14, Roche 11, Le Tarnec 0, Carré 11, Arabadzhiyski 11, Gwane Engoué 8, Herbin 0, Remondière 5
SAINT-LAURENT DE LA PLAINE : Bompas 0, Lhommede 5, Godard 3, Nsimba 17, Cherry 11, Erman 13, Navilys 2, Thomas 9.

 


 

NM3. Rezé Basket - BB29 : 86-83

 

Brest échoue de peu

 

Brest n'y arrive pas loin de ses bases. Les Finistériens ont subi la loi du dauphin de Saint-Laurent de la Plaine, Rezé Basket, samedi soir. Ce sont pourtant les Bretons qui démarrent tambour battant la rencontre. Organisés autour de son meneur Carre, auteur de dix points dans le premier quart-temps, les protégés de Philippe Le Goff dominent les débats et creusent l'écart (9-26, 10'). « On avait à coeur de bien rentrer dans la partie. Ça a été le cas, malheureusement on n'a pas réussi à garder le même rythme tout au long du match », indique le coach brestois.

 

Un sursaut tardif pour Brest

 


Soucieux de ne pas subir un troisième revers consécutif à domicile, les Ligériens règlent la mire et reviennent à cinq petits points des Brestois à la mi-temps (35-40, 20'). La dynamique est la même au retour des vestiaires. Dans un premier temps, Rezé égalise (40-40, 23') avant de passer devant à la fin du troisième quart-temps (65-58, 30'). Sous l'impulsion de Maudeux, adroits à deux comme à trois points, les locaux se mettent à l'abri (68-58, 33'), et contrôlent la fin de la partie, malgré un sursaut des Finistériens dans les dernières minutes (86-83). « C'est dommage, on aurait pu recoller au haut de tableau. On a vu un bon match mais on a fait trop d'erreurs en défense pour prétendre à autre chose », conclut Philippe Le Goff. Prochain rendez-vous, samedi prochain face au leader Saint-Laurent de la Plaine.
La fiche technique

REZÉ :
Henaff 8, De Casabianca 1, Baron 17, Kittar 9, Soliman 19. Entrés en jeu : Maudeux 20, Guillou 2, Michaud 6, Giraudeau, Guichard 4. Entraîneur : S. Jarnoux.
BREST : Mitic 16, Roche 13, Arabadzhiyki 17, Carre 17, Gwane Engoue 8. Entrés en jeu : Caro 8, Herbin, Remondiere 4. Entraîneur : P. Le Goff.

 


Brest Basket 29. Retour tonitruant d'Anthony Caro
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/basket/retour-tonitruant-d-anthony-caro-06-02-2018-11842001.php#U0otJjBQAfX0MfvK.99

 

Brest Basket 29. Retour tonitruant d'Anthony Caro

 

 

 

Après huit mois d'arrêt, le bondissant Anthony Caro a retrouvé le chemin des parquets pour sa plus grande joie et celle de son petit Nolan, né alors que son papa venait de se blesser. « J'ai eu une rupture partielle des ligaments croisés, en mars dernier, qui a nécessité d'attendre jusqu'en août pour savoir si je devais être opéré. Il n'y a pas eu besoin de le faire finalement et j'ai repris l'entraînement au prix d'un gros travail avec le kiné », raconte celui qui dévore les espaces aux quatre coins du terrain depuis son retour. Et ce, d'autant plus que les changements intervenus durant l'intersaison dans l'effectif produisent un jeu qui sied totalement à son tempérament naturellement offensif.

 

« Rester invaincu à domicile »

 

« On sait que je suis davantage porté vers l'attaque mais, comme ça a été le cas contre l'Hermine de Nantes samedi dernier, quand il faut monter en intensité défensivement, je peux répondre présent ». Nanti de quelques (grosses) appréhensions à sa reprise, Anthony Caro se veut résolument optimiste quant à la suite du championnat avec le BB29 : « Je pense qu'on est à notre place pour le moment mais qu'on a les moyens d'aller chercher le podium. Après, on n'a pas caché qu'on veut surtout rester invaincus à domicile tout en sachant qu'il faudra aller en prendre quelques-unes à l'extérieur pour décrocher le top trois », conclut l'aérien Anthony qui n'a donc pas fini de régaler la galerie de la rive droite de ses envolées..

 

 

Anthony Caro, de retour de blessure, fait à nouveau le bonheur du BB 29 avec son jeu porté vers l'attaque. 


 

Basket-ball. NM3. BB 29 - Hermine Nantes : 80-62

 

Le BB29 reprend la main ! 

 

Battus au match aller sur les bords de la Loire, les Brestois ont pris une cinglante revanche dans leur salle fétiche de Javouhey. D'entrée de jeu, c'était le capitaine, Tony Gwane-Engoué, qui montrait la voie à suivre en enquillant treize points à 100 % de réussite aux tirs dans le quart-temps. Dominateurs aux rebonds, les locaux imposaient leur adresse en attaque dès lors que les défenses semblaient se neutraliser. Le tandem finistérien Carré-Caro s'en donnait à coeur joie au meilleur moment, celui où les visiteurs tombaient en panne sèche durant plus de sept minutes (de 12-13 à 26-13, 14'). L'écart se maintenait jusqu'au repos et croissait même au retour des vestiaires.

 

Feu de paille nantais 

Un alley-oop du meilleur effet amorcé par Nicolas Carré et ponctué par Anthony Caro permettait aux Brestois de franchir le solde de vingt points de crédit (52-31, 24') tandis que l'Hermine ne répondait plus que par intermittence. Pourtant, dans l'ultime période, les visiteurs Gibey et Boulaire venaient, à leur tour, perforer l'arrière-défense bretonne pour ramener leurs couleurs à onze points (61-50, 34'). Mais, ce n'était qu'un feu de paille puisque le pivot finistérien, Guillaume Remondière, s'embrasait dans le final en claquant deux smashes rageurs qui renvoyaient les jeunes Nantais pour de bon, cette fois, à leurs études. De quoi offrir la quatrième place du classement au BB29.
La fiche technique
Quarts-temps :
22-13, 17-13, 20-14, 21-22.
Arbitre : MM. Allio et Duvielibourg.
BREST : Mitic 10, Caro 20, Roche 6, Arabadzhynski 7, Carré 6, Gwane-Engoué 17, Herbin 3, Remondière 11
NANTES : Denis 6, Jacq 11, Guillou 4, Haddad 7, Forre 2, Dumont 11, Vincent 2, Ruiz 3, Gibey 7, Boulaire 7.

 


Basket-ball. N3M. Cep Lorient (B) - BB 29 : 75-65

Le Cep retrouve son basket !

Confrontée, samedi, à une formation brestoise qui joue la première moitié de tableau, la réserve du Cep Lorient, qui restait sur sept défaites consécutives, a stoppé sa spirale négative en s'imposant avec talent (75-65). Très vite en action, les Lorientais prenaient l'ascendant sur les Brestois sous la pression d'Olugbeje, habitué à évoluer à l'étage au-dessus, Josse et Pouxviel, adroit à trois points et aux lancer-francs (20-6, 8'). Pas en reste, Schmitt se montrait également adroit à trois points ce qui permettait aux Cépistes de finir le premier quart avec un avantage de 15 points (25-10). Bien en place dans le deuxième, les Morbihannais portaient la marque à 30-12, avant une réaction brestoise qui infligeait un 8-0 à son adversaire (14'). Sentant le danger les réservistes, rigoureux en défense, reprenaient le match par le bon bout et atteignaient la pause avec un matelas confortable (45-27). Au fil des minutes le match devenait tendu par l'enjeu, mais l'écart restait conséquent malgré un panier de Mitic (49-30, 23').
Dans la foulée les Nord-Finistériens mettaient en place un pressing tout-terrain qui génait la formation de Christophe Gicquel (56-40, 30'). La mainmise sur le jeu restait brestoise, mais les Lorientais conservaient une marge de sécurité sur un panier primé de Josse (65-51, 35'). A l'entame du « money time » le deuxième arrière Pouxviel sortait pour cinq fautes. Brest revenait à huit points, sous la houlette de Gwane Engoué et Carré (71-63, 59'). Mais le Cep ne pliait pas dans les ultimes secondes et s'imposait logiquement (75-65).
La fiche technique

Arbitres :
MM Tumoine et Drouaud.
Quart-temps : 25-10, 20-17, 11-13, 19-25.
CEP LORIENT (B) : Adédiran (8), Pouxviel (cap) (14), Palin (8), Olugbeje (13), Josse (18), puis, Schmitt (7), Duteil (7) Rako (0). Entraîneur : C. Gicquel.
BREST BASKET 29 : Mitic (4), Roche (9), Carre (8), Arabadzhiyki (2), Gwane Engoué (cap) (9), puis, Caro (12), Le Tarnec (0), Herbin (6), Remondière (15). Entraîneur : P. Le Goff.

© Le Télégramme

 


Basket-ball. NM3. BB29 - La Séguinière : 83-70

Des Brestois à réaction !

 

Anthony Caro a largement contribué à la victoire des Brestois qui avaient pourtant mal débutés la partie.
Incroyables Brestois qui ont pointé aux abonnés absents lors des 16 premières minutes de jeu (20-35) avant de se réveiller et de prendre la direction des opérations. Tellement qu'ils allaient contrôler habilement l'affaire jusqu'au gong victorieux : « C'est la cinquième victoire d'affilée, même s'il a fallu donner de la voix pour que les gars se mettent dans le match », confiait l'entraîneur Philippe Le Goff après la partie. En attendant, le réveil tonitruant de ses troupes en fin de première mi-temps se traduisait par un 13-0 du meilleur effet qui ramenait le BB29 sur les talons de La Séguinière à la pause : 35-39.

Retour tonitruant de Caro !


Au retour des vestiaires, les Finistériens se démultipliaient devant des visiteurs médusés qui ne répondaient plus que par des fautes. Une pluie de sanctions leur tombait d'ailleurs dessus et ils allaient le payer très cher par la suite. En attendant, Guillaume Remondière portait les locaux dans ce troisième quart-temps à sens unique (25-8) et la victoire brestoise commençait à se dessiner. La Séguinière perdait quatre joueurs en deux minutes (cinq fautes) tandis que le revenant Anthony Caro reprenait sa place dans les airs (11 points). Il n'en fallait pas davantage pour redonner le sourire à Philippe Le Goff : « On reste invaincus à la maison ! ».
La fiche technique

Quarts-temps :
16-21, 19-18, 25-8, 23-23.
Arbitres : Philippe Renaud et Johann Guérin.
BREST : Mitic 9, Caro 11, Roche 11, Le Tarnec 5, Carré 7, Arabadzhinsky 9, Gwane-Engoué 10, Herbin 6, Remondière 11.
LA SEGUINIERE : Guinaudeau 5, Charlot 2, Baudry 18, Gauthier 3, Durand 5, Gourdon 3, Devanne 19, Ruel 9, Robin.

© Le Télégramme

 







Basket-ball. Les ambitions de Guillaume Remondière

Basket-ball. Les ambitions de Guillaume Remondière

Arrivé il y a un an au Brest Basket 29, l’intérieur Guillaume Remondière vit de front études en école d’infirmier et le basket en Nationale 3. De retour sur les parquets après une blessure en début de saison, il ne manque pas d’ambitions.

 

Vous avez été blessé en début de saison. Comment allez-vous aujourd’hui ?

Je me suis fait une entorse à la cheville gauche après le premier match de préparation. J’ai été arrêté un mois et demi. J’ai repris samedi dernier. J’ai encore besoin de retrouver mes sensations. Là, ça commence à aller mieux.

Quel est votre rôle au Brest Basket 29 ?

Je suis poste 4 et 5. J’ai été formé au poste 4, mais je suis le plus grand de l’équipe (il culmine à 2,06  m, NDLR), ce serait égoïste de ne pas jouer pivot. Il faut encore que je travaille ma vitesse d’exécution et que j’arrive à défendre de manière plus agressive. Je n’ai jamais joué en Nationale  3, alors je ne sais pas trop comment me situer. Mettre 10-15 points par match, ce serait pas mal. Mais honnêtement, je ne suis pas un gros scoreur. Je préfère le travail de l’invisible et faire jouer les autres plutôt que le scoring.

Quels sont vos objectifs avec le BB 29 cette saison ?

Je veux viser la montée chaque saison. À l’intersaison, deux joueurs étrangers ont signé (Mitic et Arabadzhyski, NDLR) et ils sont vraiment très bons. On a une équipe complète, dangereuse de partout et il n’y a donc aucune raison pour qu’on ne réussisse pas. Et sur le plan humain, ça se passe bien entre les joueurs.

Comment avez-vous démarré le basket ?

J’ai commencé vraiment par hasard. Ma mère avait un collègue qui jouait au basket et qui, voyant que ma mère était très grande, lui a demandé si elle avait un fils. J’ai débuté comme ça à l’Étendard de Brest, en poussins. Après, je suis parti en centre de formation à Rennes, puis au centre de formation de l’Hermine de Nantes Atlantique, qui jouait au meilleur niveau national. J’ai pu faire des sélections, jusqu’au camp France.

L’objectif, c’était de passer pro ?

Oui, c’est pour ça que j’ai fait ce parcours-là. Mais j’ai accepté d’aller à Nantes car le club me permettait d’allier le sportif et des études de qualité. On était huit par classe, avec des horaires adaptées au sport de haut niveau. Tout était réuni pour réussir.

Qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Je suis revenu à l’Étendard car le niveau Nationale 2, c’était correct pour une sortie de centre de formation. Je pouvais aller dans une équipe Espoir, mais sans garantie de passer pro. Je préférais trouver quelque chose de concret et j’ai fait une prépa école d’infirmier. J’ai été reçu à des concours sur Paris et Lyon, où j’avais des contacts avec des équipes de Nationale 2 et Nationale 3. Je suis resté à Brest car j’étais pris en école d’infirmier ici. Le dépôt de bilan du club est arrivé juste après et j’ai signé au BB 29.


Perica Mitic, l'exemple serbe

Passé par Rennes avant de rentrer en Serbie, revoilà Perica Mitic sur les parquets bretons.
Pro, studieux, bosseur. C'est le genre de joueur que tout coach rêve d'avoir dans son effectif. A 32 ans, le Serbe Perica Mitic est un modèle pour ses coéquipiers du Brest Basket 29, les plus jeunes, en particulier. Revenu dans son pays d'origine après trois saisons sous les couleurs de Rennes, Mitic espérait retrouver la France sans savoir qu'il allait renouer avec la Bretagne. Acclimaté, aujourd'hui, à la galette-saucisse et au parler ty-zef de son entraîneur, Philippe Le Goff, le meneur découvre une division qu'il ne connaissait pas. « En N2 puis N1 à Rennes, c'était quasiment du professionnalisme. Ici, il y a moins d'entraînements mais ils sont très intensifs. En match, c'est différent aussi, car il y a davantage de tirs ouverts par exemple », explique l'homme de Lescovac, qui garde de bons souvenirs de ses années bretilliennes. « On avait un bon groupe avec Pene, Garel, Bendriss... », se souvient-il, en n'oubliant pas une formidable montée en N1.

« Tant que le physique est bon »


Désormais à la pointe du Finistère, Perica Mitic a vu ses responsabilités accrues, notamment en fin de match : « C'est un peu normal car mon expérience amène cela ». Du coup, la victoire est au rendez-vous quand il orchestre le « money-time », comme ce fut le cas lors des deux rencontres à domicile du BB29. Lui qui voit son équipe terminer en milieu de tableau n'envisage pas encore la retraite. « Tant que le physique est bon, je continue », prévient-il, en pensant, tout de même, à une reconversion, qu'il esquisse en s'impliquant auprès des U17 et U15 du club. Modèle un jour, modèle toujours.
R. G.
© Le Télégramme

NM3. Saint-Laurent - Brest Basket 29 :76-49 Brest sombre à Saint-Laurent 
En butant sur une grosse défense adverse, le Brest Basket 29 a subi un lourd revers dans le Maine-et-Loire face à Saint-Laurent. Malmenés pendant les premières minutes du match (4-15, 5'), les Brestois allaient laisser passer l'orage et revenir dans le match grâce à l'adresse de Mitic à trois points. Mais Saint-Laurent continuait d'exercer une très grosse pression défensive qui gênait terriblement les joueurs brestois. Saint-Laurent verrouillait sa défense sur Mitic et Brest cafouillait en attaque, se retrouvant distancé à la pause (21-29). Le retour des vestiaires était un calvaire pour des Brestois en panne d'adresse qui encaissaient un 22-6 lourd de conséquence dans le troisième quart. Dominés physiquement et inexistant en défense, les Finistériens subissaient un gros coup de mou. Brest était distancé (27-51, 30'). Le sort du match était scellé malgré un léger sursaut des Brestois dans une fin de période débridée. Cela n'atténuait pas les griefs du coach brestois envers ses troupes : « On a été très maladroit. On n'a pas défendu. Sans défense, on ne peut pas gagner. On a laissé des boulevards. Saint-Laurent a marqué trop de paniers faciles. Il va falloir vite réagir et se remettre au boulot ».
La fiche technique

SAINT-LAURENT :
Nauleau (15) , Simba (19), Biotteau (3), Cherry (7), Lonzieme (19), Javelle (4), Erman (2), Thomas (4), Bompas (3), Navilys.
BREST : Mitic (10), Roche (6), Arabadzhiyski (15), Gwane Engoue (6), Coatanea (3), Remondiere (9), Leven, Naja, Carre. 

N3M. Brest Basket 29 - Rezé Basket 44 : 83-74

Exploit du BB29 ! 

 

Jiuly Arabadzhyski et les Brestois ont tout donné pour s'imposer face à Rezé.
Surprenants Brestois qui n'ont pas existé durant les douze premières minutes de la rencontre avant de renverser la vapeur de façon magistrale ! En accueillant le leader invaincu de la division avec un effectif réduit à l'extrême, le BB29 n'en menait pas large et laissait, logiquement, l'initiative de la partie aux Ligériens. Cependant, entre balles perdues à répétition et occasions manquées à l'envi, personne ne misait un euro sur les Brestois lorsqu'ils perdaient, sur blessure, leur pivot Mathieu Le Rolland (16-28, 13'). Mais ce coup du sort allait se révéler un véritable électrochoc pour les locaux qui décidaient de se démultiplier en défense pour demeurer dans le match. A Rezé, entre la puissance de Soliman dans la peinture et l'adresse extérieure de Baron, on gérait sans encombre jusqu'à la faute technique du capitaine Diop (18') révélatrice de l'agacement qui gagnait les visiteurs. À juste titre, puisque Brest virait miraculeusement en tête à la pause : 39-38.

Arabadzhyski monte en régime


Le suspense demeurait encore tout au long du troisième quart-temps où une avalanche de fautes pleuvait sur les protagonistes.
Les « cadres » des deux formations étaient particulièrement touchés par ces sanctions mais cela pénalisait surtout le BB29 qui n'avait pas de profondeur de banc. Les coéquipiers de Tony Gwane-Engoué conservaient l'avantage au tableau d'affichage jusqu'au « money time » où les artilleurs Mitic et Carré entretenaient le fol espoir bébéiste (75-64, 37'). Certes, Baron en remettait une couche à trois points et faisait trembler la salle Javouhey qui n'avait d'yeux que pour la formidable défense de Samuel Roche et les dunks rageurs de Jiuly Arabadzhyski. D'ailleurs, le bras du Bulgare enquillait les ultimes lancers-francs décisifs à la grande joie du coach Philippe Le Goff : « je n'y croyais pas mais les gars se sont mis les tripes par terre pour aller la chercher ».
La fiche technique

Quart-temps :
12-23, 27-15, 24-19, 20-17.
Arbitre : de Philippe Renaud et Maureen Conan.
BREST. Mitic 20, Le Ven, Naja, Roche 10, Le Tarnec 2, Arabadzhyski 26, Carré 10, Le Rolland 1, Gwane-Engoué 11.
REZE. De Casabianca 10, Baron 20, Diop 9, Michaud 2, Giraudeau, Kittar 14, Soliman 12, Guichard 5.

 


Brest Basket 29. Le Goff : « On est sur le bon chemin » 
Auteurs d'un début de saison mitigé (une victoire, une défaite), les Brestois savent que le maintien dans la division ne sera pas un long fleuve tranquille. Pour l'entraîneur, Philippe Le Goff, l'ambition sera là, mais pas que... « On veut redonner du plaisir aux spectateurs mais surtout aux joueurs. Et, de ce que je vois depuis la reprise, on est vraiment sur le bon chemin », explique-t-il, en insistant sur l'apport de ses recrues venues d'Europe de l'Est (Mitic le Serbe et Arabadzynski le Bulgare). « Ils ont la culture du travail et de l'effort constant, à l'entraînement comme en match. Du coup, ils amènent du rythme et de l'application, ce qui tire le groupe vers le haut », constate encore le coach. Si le BB29 doit encore fortement progresser au plan collectif, Philippe Le Goff ne cache pas sa satisfaction quant aux séquences proposées en match, comme l'entame face au Cep Lorient : « C'est le basket que j'aime avec une grosse intensité défensive et un ballon qui part très vite en contre-attaque. Quand on pourra développer ces temps forts plusieurs fois par rencontre, on ne sera pas loin du maintien ». 

 


NM3. Hermine de Nantes - Brest Basket 29 : 79-71 Brest défait de justesse 
En recevant les Bretons, le leader voulait continuer à faire la course en tête. D'ailleurs, les Nantais prenaient un excellent départ (9-1). Sans s'affoler, les visiteurs revenaient grâce à Mitic et Carré (9-10). Pour autant, les protégés de Tessier parvenaient à poser leur jeu et à enchaîner de jolis mouvements (25-18). En s'appuyant sur une bonne défense, tout devenait plus facile (34-20). Malgré tout, l'expérience de Roche permettait aux Brestois de limiter la casse au repos (43-36). Après le repos, le jeu s'équilibrait jusqu'à la fin du troisième quart-temps (57-54). Seulement, la sortie de Mitic ruinait les espoirs de son équipe au grand dam de son coach, Le Goff : « Cette disqualifiante est très sévère et constitue le tournant du match. Maintenant, avant cela, nous avions souffert face à cette jeunesse mais tout restait possible pour nous ». Non sans mal, l'Hermine s'imposait donc et Arnaud Tessier avouait : « Nous avons fait preuve d'une grande lucidité face à de vieux briscards qui seront très durs à manoeuvrer tout au long de cette saison. Le principal est acquis, à savoir la victoire. Nous continuons à progresser et, même si nous avons été mis en difficulté, n'oublions pas que nos jeunes n'ont guère plus de 18 ans ». C'est plutôt encourageant.
La fiche technique

Quarts temps :
16-14, 27-22, 14-18, 22-17.
HERMINE : Denis (9), Guillou (11), Jacq (14), Haddad (16), Forre (9), Vincent (10), Ruiz (5), Oger (3), Boulaire (2).
BREST : Mitic (7), Roche (10), Arabadzhiski (13), Coatana (3), Carré (9), Le Rolland (10), Gwane Engoue (6), Herbin (13). 

NM3. Brest Basket - Cep Lorient (2) : 74-67

Brest remporte le derby

Au terme d'une partie serrée, Roche et ses coéquipiers du BB29 sont venus à bout du Cep Lorient.
Contrairement à la semaine passée où ils avaient craqué dans le final, les Brestois ont cette fois plié l'affaire dans le dernier quart-temps. Dès le début de rencontre, les locaux s'appuyaient sur une défense agressive et très haute pour mettre le feu à Javouhey : 11-2 puis 16-8 (6'). Le tandem Mitic-Carré régalait la galerie et laissait entrevoir de belles choses pour la saison. Comme le Bulgare Arabdazhyiski y allait de son smash rageur, on assistait à un match plaisant. Hélas, les Lorientais sortaient de leur torpeur sous l'impulsion du pivot Amice (22 points) et le doute gagnait des Brestois soudainement fébriles : 40-41 à la pause.

Le rempart Le Tarnec


Au retour des vestiaires, le poker menteur entre les deux coachs se traduisaient par un mano a mano où chacun rendait sa série à l'autre (0-6 pour le CEP puis 9-0 pour le BB29). Pour autant, les visiteurs gardaient la main (57-60) à l'entame du dernier quart-temps. Les coéquipiers de Tony Gwane-Engoué construisaient alors leur victoire en s'appuyant sur un Le Tarnec impérial en défense. Le Cep inscrivait ses deux premiers points au bout de six minutes durant lesquelles le BB29 avait pris le large : 70-62. Il restait à parachever l'ouvrage : « On a laissé trop de tirs ouverts en première mi-temps. Notre resserrage défensif a payé. Je suis très heureux de cette victoire », déclarait le coach local, Philippe Le Goff.
La fiche technique

Arbitre :
M.M. Allio et Savalli.
Evolution du score : 25-15, 15-26, 17-19, 17-7.
BREST : Mitic (24), Roche (10), Le Tarnec, Coatanéa, Carré (12), Le Rolland (3), Gwane-Engoué (11), Herbin (8), Arabadazhyiski (8). EntraÎneur : Philippe Le Goff.
LORIENT : Le Borgne (9), Aderidan (2), Schmitt (1), Pouxviel (4), Palin (17), Rota (4), Josse (8), Amice (22). Entraîneur : Christophe Gicquel. 

 



 

Basket-ball. NM3. La Séguinière - BB29 : 73-56

Devanne trop fort pour le BB29

Limité dans ses rotations, Brest n'avait pas les armes pour lutter contre La Séguinière et un intenable Devanne. Malgré une entame solide, le BB29 était éteint par un Devanne ravi de retrouver son parquet formateur (0-3 puis 9-3, 4'). La tendance ne s'inversait pas ensuite (18-9, 10'). Le repos bien mérité de Devanne offrait des opportunités aux Bretons. Mitic, en périphérie, et Le Rolland, dans la peinture, profitaient de l'aubaine (18-20, 16'). Brest avait installé le doute dans l'attaque ziniéraise et semblait parti pour virer en tête à la pause. Mais dix petites secondes d'inattention étaient payées au prix fort. Cinq points inespérés redonnaient l'avantage aux Maugeois (29-26, MT). La confiance était retrouvée chez les locaux et n'allait plus les lâcher. Devanne (36 points) et Ruel infligeaient un calvaire aux Finistériens qui semblaient payer leur manque de rotations (73-56). Philippe Le Goff confirmait : « Il nous manque deux intérieurs. Le premier et le troisième quart, on n'est pas présent en attaque, on n'a pas d'adresse. C'est compliqué dès lors. On sait que c'est dur de gagner ici, d'autant plus avec un Devanne qui tient son équipe. Je le connais depuis longtemps. C'est l'adresse pure. »
La fiche technique
Arbitres :
M. Fievet et M. Arnaud.
La Séguinière : Guinaudeau (7), Baudry (4), Gautier (1), Gourdon (4), Devanne (36), puis Charlot (6), Durand (2), Ruel (11), Guillet, Robin (2).
Brest : Mitic (15), Roche (12), Carre (11), Le Rolland (11), Gwane Engoue (3), puis Leven, Coatanea (2), Herbin (2). 

 

Un entraîneur et trois recrues au BB29 ! 
Repêché en N3 en tout début d'un été qu'il attendait tranquille, le Brest Basket 29 a dû se remettre sur le marché des transferts d'arrache-pied pour tenter de se constituer un complément d'effectif capable d'assurer, sportivement cette fois, le maintien du club en Nationale. « J'avais donné mon accord pour repartir en Prénationale mais le repêchage a été une belle surprise au final. Après, même si Lucas Naja et Olivier Bellec ont cravaché pour trouver des joueurs, je pense qu'on alignera une équipe plutôt intéressante », explique le coach Philippe Le Goff, qui revient aux affaires dans le but de ressusciter les valeurs humaines auxquelles il tient tant.

Un joueur par ligne

Pour compléter un groupe qui a perdu quatre éléments en fin de saison, le BB29 a d'abord frappé très fort en signant l'ancien meneur de jeu serbe de l'Avenir de Rennes, Perica Mitic (1,83 m, 32 ans). « Il aura les clés de la maison car on va décaler Nico (Carré) au poste 2, où je trouve qu'il est encore plus performant », précise Philippe Le Goff, qui s'est attaché les services d'un ailier-shooteur en la personne de Samuel Roche (1,89 m, 26 ans) : « C'est le scoreur par excellence et son association avec Mitic et Carré s'annonce très prometteuse ». Voilà qui promet de faire trembler les cercles de Javouhey cette saison ! 

SAISON 2017/2018 NATIONALE 3 MASCULINE POULE E

CEP LORIENT 2

LA SEGUINIERE SAINT LOUIS BASKET

CHOLETIERE PAULX MER MORTE

SAINT LAURENT DE LA PLAINE

REZE BASKET 44

HERMINE DE NANTES ATLANTIQUE 2

ABC DES TROIS RIVIERES

BRESSUIRE LE REVEIL

ETOILE ANGERS BASKET 2

US JEANNE D'ARC CARQUEFOU BASKET

SIMILIENNE NANTES

BREST BASKET 29